Public art tours celebrate Montréal 375

La version française suit

By Vanessa Di Francesco, Visual Arts Collection Coordinator

Nearly a year ago, McGill’s Visual Arts Collection (V.A.C.) launched an art education initiative to offer free guided weekly tours of the downtown campus’ public art. Departing from the Welcome Centre every Wednesday at noon, the 45-minute tours highlight some of the more iconic artworks in public spaces on campus, including Gertrude Vanderbilt Whitney’s Three Bares and Roy Lichtenstein’s Modern Tapestry. The V.A.C. also organizes more focused tours, either planned around unique events like Journées de la culture or Nuit Blanche or in collaboration with University partners like Human Resources and Enrolment Services. Most of these tours are available in English or French, and are open to members of the University community and the general public alike. They are particularly illuminating for McGillians, past and present, who despite having frequent access to the artworks on campus may know relatively little about them and the unique histories they represent.

Public art, as a form of community expression, is uniquely placed to help heighten our collective sense of history. But without active and sustained initiatives to draw attention to the artworks and monuments all around us, the histories they invoke are easily forgotten. Inspiring rediscovery of the art and history surrounding us is the goal driving all of the art tours, but is an especially motivating factor as V.A.C. staff gear up to present summer 2017 tours in the framework of celebrating Montréal’s 375th anniversary.

V.A.C. tour guide Marianna Chiossi leading a French-language tour during Journées de la culture, Fall 2016. In the background: Gertrude Vanderbilt Whitney’s Three Bares, 1913. Photo credit: Vanessa Di Francesco.

V.A.C. tour guide Marianna Chiossi leading a French-language tour during Journées de la culture, Fall 2016. In the background: Gertrude Vanderbilt Whitney’s Three Bares, 1913. Photo credit: Vanessa Di Francesco

Student staff and interns are at the heart of all art education initiatives here at the V.A.C. In addition to helping research and write tour scripts, they guide most of our tours. Isabella Mello, the Rosalind Goodman ARIA Intern during summer 2016, developed our first tour script, with the research assistance of Marianna Chiossi. Our current student staff–Isabelle Masse and Hayley Eaves, Max Stern Graduate Fellows, and Chaerin Kwon, Undergraduate Research Intern–are now reworking the tours to emphasize the artworks that mark particularly momentous moments in our city’s history. Tour-goers will be especially interested to learn more, for example, about an often overlooked bronze work in the James Sculpture Garden that originally graced a major pavilion at Montréal’s Expo 67, which marks its 50th anniversary in 2017. During our tours, the guides show rare archival photos of the sculpture as it stood at the famed World’s Fair, inviting audiences to both remember a specific moment in time–the summer the world descended upon Montréal–and consider its relationship to the present.

These relationships between past and present, Montréal and the world, will be the focus of yet another aspect of our summer 2017 tours. Nine monumental sculptures will be added to the downtown campus as part of a temporary open-air exhibition along Sherbrooke Street titled “Balade pour la paix,” organized by the Montréal Museum of Fine Arts. A reflection on Expo 67, the exhibition marks Montréal’s continued openness to the world and confirms the city as a major player on the international stage by showcasing both local and international artists.

Interested members of the University and the general public alike can learn more about the exhibit and featured sculptures during our free guided summer 2017 tours. Information about summer tours will be made available shortly on the V.A.C.’s website.

V.A.C. Max Stern Fellow and tour guide Hayley Eaves giving a tour to high school students as part of a collaboration with Enrolment Services, March 2017. In the background: Ernestine Tahedl’s Lantern, 1968. Photo credit: Gwendolyn Owens.

V.A.C. Max Stern Fellow and tour guide Hayley Eaves giving a tour to high school students as part of a collaboration with Enrolment Services, March 2017. In the background: Ernestine Tahedl’s Lantern, 1968. Photo credit: Gwendolyn Owens

McGill University’s Visual Arts Collection is a proud partner of the City of Montréal in their initiative Art Public Montréal. Several of the highlights of our Public Art Collection can be seen on our website, as well as that of Art Public Montréal.


Visites de l’art public pour célébrer les 375 ans de Montréal

Par Vanessa Di Francesco, coordonnatrice de la Collection d’arts visuels de McGill

Il y a près d’un an, la Collection d’arts visuels de McGill (V.A.C.) lançait une initiative d’éducation artistique visant à offrir gratuitement des visites guidées hebdomadaires de l’art public accessible sur le campus du centre-ville. La visite de 45 minutes, qui commence à l’Accueil McGill tous les mercredis à midi, met l’accent sur certaines des œuvres d’art les plus emblématiques situées dans les aires publiques du campus, dont la fontaine des Trois Nus de Gertrude Vanderbilt Whitney et la Modern Tapestry de Roy Lichtenstein. La V.A.C. organise également des visites plus ciblées, soit liées à certains événements ponctuels comme les Journées de la culture ou Nuit Blanche, soit en collaboration avec des secteurs partenaires de l’université comme les Ressources humaines ou la Gestion de l’effectif étudiant. La plupart de ces visites sont offertes en anglais ou en français et sont accessibles aux membres de la collectivité universitaire et au grand public. Elles sont particulièrement intéressantes pour les étudiants de McGill, anciens et actuels, qui, malgré leur accès privilégié aux œuvres d’art sur le campus, en connaissent peut‑être relativement peu à leur sujet et sur ce qu’elles représentent.

Le rôle unique de l’art public, en tant que forme d’expression communautaire, nous aide à améliorer notre connaissance de l’histoire. Toutefois, sans la mise en œuvre active et soutenue d’initiatives pour attirer l’attention sur les œuvres d’art et monuments qui nous entourent, les histoires qu’ils invoquent sombrent facilement dans l’oubli. L’objectif de toutes ces visites d’œuvres d’art est de redécouvrir l’art et l’histoire qui nous entourent et l’inspiration qu’ils suscitent. Toutefois, cet objectif est particulièrement motivant alors que le personnel de la V.A.C. se prépare pour les visites de l’été 2017, dans le cadre des célébrations du 375e anniversaire de Montréal.

La guide Marianna Chiossi de la Collection d’arts visuels de McGill donne des explications lors d’une visite en français, dans le cadre des Journées de la culture, à l’automne 2016. En arrière-plan : La fontaine des Trois Nus de Gertrude Vanderbilt Whitney, 1913. Photo : Vanessa Di Francesco

La guide Marianna Chiossi de la Collection d’arts visuels de McGill donne des explications lors d’une visite en français, dans le cadre des Journées de la culture, à l’automne 2016. En arrière-plan : La fontaine des Trois Nus de Gertrude Vanderbilt Whitney, 1913. Photo : Vanessa Di Francesco

Le personnel étudiant et les stagiaires sont au cœur de toutes les initiatives d’éducation artistique, ici à la Collection d’arts visuels de McGill. En plus de prendre part aux recherches et à la rédaction des textes utilisés durant les visites, ils agissent en tant que guides pour la plupart des visites. Isabella Mello, stagiaire choisie dans le cadre du programme ARIA de Rosalind Goodman pour l’été 2016, a rédigé notre premier texte, avec l’aide de Marianna Chiossi pour la recherche. Notre personnel étudiant actuel, les titulaires de la bourse d’études Max Stern, Isabelle Masse et Hayley Eaves, et Chaerin Kwon, stagiaire de recherche de premier cycle, revoient le contenu des visites pour mettre en valeur les œuvres d’art qui représentent des moments particulièrement importants dans l’histoire de notre ville. Les visiteurs seront particulièrement ravis d’en apprendre davantage, par exemple, sur le bronze situé dans le Jardin de sculptures du Square James, souvent négligé et qui, il y a 50 ans cette année, ornait un des importants pavillons de l’Expo 67 de Montréal. Pendant les visites, les guides montrent de rares photos d’archives de la sculpture, qui ont été prises dans le cadre de cette célèbre foire mondiale, et invitent le public à réfléchir à ce moment précis, soit l’été au cours duquel le monde avait les yeux tournés vers Montréal, et aux liens qui l’unissent au présent.

Ces liens entre le passé et le présent, entre Montréal et le reste du monde, feront l’objet d’un autre aspect de nos visites au cours de l’été 2017. Neuf autres sculptures monumentales seront installées au campus du centre-ville dans le cadre d’une exposition temporaire en plein air le long de la rue Sherbrooke, intitulée « Balade pour la paix » et organisée par le Musée des beaux-arts de Montréal. En rappelant l’Expo 67, l’exposition met en évidence l’ouverture continue de Montréal sur le monde et confirme que la ville est un acteur important sur la scène internationale en présentant des artistes d’ici et d’ailleurs.

Les membres de la collectivité universitaire et du grand public pourront en apprendre davantage sur l’exposition et ses sculptures dans le cadre de nos visites guidées gratuites au cours de l’été 2017. Des renseignements sur les visites de l’été seront bientôt accessibles sur le site Web de la Collection d’arts visuels de McGill.

La guide Hayley Eaves de la V.A.C., titulaire de la bourse d’études Max Stern, donne des explications à des étudiants du secondaire dans le cadre d’une visite organisée avec la collaboration de la Gestion de l’effectif étudiant, en mars 2017. En arrière-plan : Lanterne d’Ernestine Tahedl, 1968. Photo : Gwendolyn Owens.

La guide Hayley Eaves de la V.A.C., titulaire de la bourse d’études Max Stern, donne des explications à des étudiants du secondaire dans le cadre d’une visite organisée avec la collaboration de la Gestion de l’effectif étudiant, en mars 2017. En arrière-plan : Lanterne d’Ernestine Tahedl, 1968. Photo : Gwendolyn Owens

L’initiative Art public Montréal est le fruit d’un partenariat fructueux entre la Collection d’arts visuels de l’Université McGill et la Ville de Montréal. Plusieurs des grandes œuvres d’art de notre collection d’art public peuvent être vues sur notre site Web et sur celui d’Art public Montréal.

Leave a Reply

Library Matters seeks to exchange and encourage ideas, innovations and information from McGill Library staff for our on-campus readers and beyond.
Contact Us!

If you have any questions, comments, or even an idea for a story, let us know!